02 mai 2016

4BB Tournai Celtics - Poperinge Frontliners : résumé du match

Catégorie :seniors 

Tournai Celtics – Poperinge Frontliners : 42-0

C’est donc après 3 matches joués à l’extérieur que les Celtics allaient enfin pouvoir jouer devant leurs spectateurs. Un mois d’attente pour enfin jouer notre «Opening Day 2016».
Notre adversaire du jour, les « Frontliners » de Poperinge, un match qui géographiquement parlant, pourrait constituer notre derby de la saison.
Dans leur premier passage à la frappe, les Frontliners ne rentreront aucun point sur les 4 batteurs se présentant à la frappe. Louis Haumont assurant 3 strike outs pour nous assurer un très bon départ dans le match.
Sur le premier passage à la frappe des Celtics, pas moins de 25 points seront enregistrés. Si dans un premier temps le jeu serré, appliqué et agressif (dans le bon sens du terme) des Celtics allait être payant, dans un deuxième temps il est très vite apparu que la composition de l’équipe des Frontliners souffrait d’expérience, et ce, en alignant pourtant ses plus anciens éléments. Dès le 11e point marqué, les Celtics allaient changer de tactique. Les bases ne serait plus acquises que sur nos frappes, ou autres wild pitches/passed balls. Les Frontliners allaient cependant accumuler les erreurs et lancers hors zone, envoyant les Celtics (trop) souvent en 1e base sur des Base on Balls. Lors de cette première manche, les Frontliners changeront de lanceur afin d’inverser la tendance, mais c’est donc bien sur le score fleuve de 25-0 que se terminait cette première manche.
L’issue du match ne faisant déjà plus de mystère, les Celtics allaient remonter sur le terrain en faisant tourner leur effectif. 5 changements de position et la balle à Gil Volckaert pour lancer dans la 2e manche. Si les deux premiers frappeurs des Frontliners allaient profiter de Base on Balls, ils allaient se faire éliminer sur un très beau double jeu effectué par Gaylord Bossuyt et Maximilien Berthe. Le 3e frappeur des Frontliners atteindra la première base, ainsi que la seconde sur un Wild Pitch, avant que le 4e frappeur ne se fasse sortir sur Strike Out. L’entame du 2e tour de frappe des Celtics allait être placé sous le signe de la patience à la frappe, et de ne frapper que les bonnes balles. Pour les coureurs en base, la consigne était de ne plus voler, mais seulement de profiter des jeux forcés provoqués par les frappes. Sur les 5 points rentrés lors de cette 2e manche, on notera un Home Run de Victor Haumont.
Dans la 3e et ultime manche, 4 nouveaux changements dans l’équipe des Celtics, qui aura vu tous ses joueurs présent prendre part au jeu. Marc Volckaert se verra en charge du monticule pour la première fois de sa carrière chez les Celtics, et il se fera remarquer de la meilleure des manières, en retirant les 3 frappeurs qui se présenteront à lui coup sur coup sur Strike Outs !!
Les derniers Celtics à ne pas encore être passés à la frappe de la journée le feront dans cette 3e manche sans enjeu, le score de 30-0 nous assurant déjà de terminer le match à la fin de notre passage à la frappe. Là encore, quelques essais plus que concluants, car Nic Volckaert se présentera à la frappe avec les bases pleines. Une magnifique frappe en champs droit lui assurera un Grand Slam, rien de moins ! Si le geste était beau et à saluer, il n’arrangeait en rien la tenue du score final, qui sera fixé à 42 – 0 après avoir « sacrifié » nos derniers joueurs pour que le calvaire des Frontliners s’arrête enfin.
Point de vue coaching, le sentiment est beaucoup plus partagé ; une énorme satisfaction d’avoir vu tous les Celtics motivés, disciplinés et sérieux lors de ce match, mais également une certaine gêne vis-à-vis d’une équipe de Poperinge peu expérimentée, mais courageuse et volontaire. Lors de la discussion d’après-match entre les coaches, les Frontliners ont tenu à féliciter les Celtics pour leur match et le beau jeu produit. Une bonne source d’enseignements selon Geoffrey Andries, qui a aussi tenu à souligner notre sportivité et nous remercier pour nos conseils à ses joueurs alors que ceux-ci étaient sur le terrain. Il a également tenu à s’excuser pour le faible niveau affiché par son équipe, et a également reconnu tous nos efforts pour terminer le match au plus vite, dans un bon esprit.
Une belle victoire donc des Celtics, qui placent d’une part ce match comme le plus complet de toute leur Histoire, mais qui leur permet aussi d’enregistrer une troisième victoire consécutive lors de cet exercice 2016 avant de rencontrer les Phoenix à Louvain-La-Neuve, candidats déclarés au titre cette année.

 

Article précédent
Article suivant